Page 1 sur 1

Comment améliorer notre état?

Posté : 26 nov. 2021, 22:12
par johey
L'idée ici c'est de chercher ensemble des pistes de réflexions. Nouvelles attitudes, philosophie, nouvelles techniques de combat intérieur on se laissera pas abattre par nos mals-être, nos souffrances et nos épreuves. Trop anxieux à trop dépressif à trop high en passant par pensées intrusives et pensées suicidaires, on peut parler librement de tout ça MAIS avec l'idée de trouver une sorte de début de semblant de solution.
Ok, oui, je sais, c'est confrontant d'écrire sur le forum. Mais ici nous sommes entre nous.

Je témoigne avoir vécu dans un état dépressif profond et sévère durant 6 ans consécutifs. C'est long tous les jours six ans. J'ai vécu en dessous du fond du baril, accroché aux parois d'un précipice et j'entrais dans mon lit comme on entre dans une tombe. Ces sujets-là ne sont pas tabous mais sont malaisants. Il faut pouvoir s'exprimer et chercher des pistes de réflexions pour pouvoir mettre en place des débuts de solutions. Il est possible de s'éloigner de tout ça et d'apprendre à vivre malgré les conditions insoutenables de notre vie.

Je sais bien que ça va paraître cliché de lire ce que je vais partager mais:

Si moi j'en suis sorti du marécage de merde, tout le monde peut le faire.
Quand je baillais j'en avalais et c'est encore loin de la réalité que je vivais à l'époque.

Diagnostiqué bipolaire suite à un état maniaque qui a bien duré proche d'un an, je consommais du pot en quantité industrielle durant ma manie et mon corps était en fusion. Puis, au début de 2006 on m'a littéralement arrêté. Police et hôpital. J'ai vraiment mais vraiment tout perdu. J'avais une bonne job, une copine-partenaire fantastique, une maison, un char, des amis, une famille, de l'argent, des chats, des projets, de la motiviation et de l'énergie et en quelques mois, plus rien. Vraiment plus rien. Tout perdu sauf la vie. Et encore. J'étais un cadavre à ficelles. Misère à respirer, à me lever pour aller pisser, à lever le bras pour boire un peu d'eau et encore plus de misère à me nourrir. Surmédicamenté pour que je ne sois pas un danger pour moi ou les autres je vivais dans la souffrance en permanence.

Ma personnalité a été déconstruite par la manie et la dépression puis j'ai dû reconstruire. Différemment. Plus philosophe et plus déterminé que jamais à ne plus me laisser abattre. On verra. Je toffe depuis 2012. Pas heureux dans ce qu'on appelle le bonheur mais heureux d'être en vie.

L'outil que j'utilise le plus pour me tenir à flots c'est l'écriture.
___

Comment améliorer notre état mental?

Parlons de nos techniques de survie pour améliorer notre état en dehors de la médication. Oui les meds font une job mais je pense que nous avons notre mot à dire sur qui ont devraient être.

Le sujet est lancé: